..

Sagesse Africaine

Au rythme des événements de la semaine - A Weekly Publication

Dossiers

Revue de Presse

Regards sur les Temps Actuels

ça nous intéresse

L'Eglise en Action

Sagesse Africaine 

 

1 – Maa mu si’ ntehsi pu i nah ntam fii nku mu bà

La mère n’applique jamais la gifle sur le dos de l’enfant en élargissant sa paume ; on est toujours indulgent envers les siens comme une mère envers son enfant, quelle que soit la gravité de la faute commise.

 

  2 – O ji vak pu’, mà o si kà fen mee bà

Connaissant le prix d’une esclave, vous ne pouvez pas vendre votre mère , l’amour que chaque enfant a envers sa mère est tellement grand et incomparable si bien qu’il ne peut être question de l’échanger contre un objet même si c’est l’or, (objet précieux que n’importe qui désire pour devenir riche). D’un sens figuré, on veut dire qu’on ne peut céder pour n’importe quelle raison, ce auquel on s’attache, ce qui est cher.

 

 

3 – Ngwe’ yii bà mbà ndoh, o bà tok si’ ntùtok

Si votre village n’est constitué que des pierres, il faut toujours le creuser, il faut toujours aimer son pays natal ; le creuser, le cultiver « le bêcher, le fouiller et ne laisser aucun endroit où la main ne passe et repasse » Si vous n’y habitez pas, il faut souvent le visiter, assister à toutes les réunions qui concourent à son développement. En un mot ce proverbe recommande de ne ménager aucune aide, aucun effort pour la grandeur de son terroir.

 

  4 – Nsisi mujwie si’ njà’ko’ bà

Les urines de la femme ne traversent jamais l’escalier. Bon à savoir (B.A.S.) Ici l’escalier n’est pas le genre qu’on trouve maçonné pour accéder à la maison à partir de la fondation. Il s’agit de deux morceaux de bois solide posés obliquement sur chaque côte de la clôture avec les traverses en forme d’échelle pour aller d’un côté à l’autre. En pays Bamiléké, quand le chemin traverse le champ de vivres, ces clôtures sont des vrais obstacles à une marche rapide à cause de petits bétails qu’on laisse divaguer.

Par ce proverbe, on veut donc dire que , quelle que soit l’évolution de la femme, elle ne peut faire certaines choses qui relèvent exclusivement de la compétence de l’homme. Il y a un proverbe chinois qui dit : « la plus douée, la plus habile des filles ne vaut pas un garçon, même contre fait » on peut ainsi dire que, malgré la libération de la femme, conséquence de son émancipation, son rôle primordial d’après nos ancêtres, reste le ménage et la maternité.

 

 

5 – O si lah nkwele’ ko nteuh nta’

 

Ne faites jamais de promesse à la réunion avec un régime de bananes plantins qui est en brousse (qui n’est pas dans votre champ) ; n’ayez pas confiance à quelqu’un, tant que ce qu’il vous a promis est encore entre ses mains. Il peut ne pas respecter son engagement. Le régime de bananes plantains en brousse peut être coupé par n’importe quel aventurier qui le découvre en premier lieu. Nous retrouvons encore pour conclure les chinois qui disent : « ne comptez pas sur quelqu’un ; il mourra. Ne vous appuyez pas sur la branche, elle se cassera. »

 

  6 – Ngweewen mà pomgap yi khùa’ ken njuvie ngop làhyi nsà’ tom mù là.
 

La jeunesse est un œuf d’où sortira un coq ou une poule ; quand l’enfant est encore petit, on ne sait quel caractère de citoyen il aura dans l’avenir ; honnête homme ou voleur, assassin ou paisible citoyen ? C’est encore douteux.

 

  7 - Ndùà si tchà'si mbà ndùà pie
 

La famille dont les membres ne se rendent pas mutuellement visite est une famille qui s'éteindra ; pour que l'homme se multiplie sur la terre et s'étende de génération en génération il faut qu'il y ait l'entente entre les membres de toutes les familles. Il faut se fréquenter car la solitude favorise la disparition des liens familiaux

 

  8 - Nthi mbùà o kà zi ,kùnken là, o zi ntswe'
 


Au lieu de donner naissance à un sot, mieux vaut enfanter un voleur ; c'est toujours regrettable d'avoir dans la famille, un membre qui ne jouit pas des facultés mentales.
La Fontaine a dit : " mieux vaut un ennemi sage qu'un ami ignorant ".

 

  8 - L'oiseau ne vole pas la nuit
 

Sak si' ndak ntù' bà

chaque action doit se passer dans un moment convenable.

 

  10 - Pour certain genre de satiété, mieux vaut rester affamé
 

Nthi mo' viat, a ba njieku'u

Certaine situation (possession ou avantage quelconque) sont de véritables ennuis ; parfois même des malheurs si bien qu'on aimerait rester pauvre pour être tranquille. Comme s'il connaissait ce proverbe, un écrivain disait : « Mieux vaut à Cadoline rire en mangeant l'olive que pleurer à Paris, en mangeant des perdrix »

 

  11 - On n’essuie pas sa main à terre après avoir oint le dos du chef

Wen si’ nsi’ nkuu fù nshù pu i sie pà

Tout travail, si petit soit-il, donne un gain convenable dont on se jouit avec satisfaction. B.A.S. le produit avec lequel on essuie le dos du chef, n’est autre chose que l’huile de palme. Il y aura certainement un peu du reste que celui qui a eu l’honneur d’embaumer le chef prendra pour s’en servir.

 

  12 - Quand cela touche un prince, on passe avec lui derrière la chefferie 

A tam men fù, po li i ntoh mà njam nno' ; ntam men wen nehe, po li i ntoh mà titee

Quand c'est le fils d'un habitant, on le conduit à la place publique ; on peint ici l'injustice, l'inégalité sociale qui existe entre les hommes que Dieu a créés égaux entre eux. Cette pratique est monnaie courante dans la société camerounaise. La Fontaine dit à ce sujet : << Selon que vous soyez puissant ou misérable, les jugements de cours vous rendront blanc ou noir".

 

Print Imprimer cette Page


Archives - Tamtam


Copyright © 2002 - WAGNE Internet. All Rights reserved - http://www.wagne.net